120 LOGEMENTS « MAYE DE BERNET »

Construction de 120 logements intermédiaires et collectifs «La Maye de Bernet» à Bègles . 33 .

2016
  • AQUIPIERRE
  • 7 000 m²
  • 9 100 000 € HT
  • Démarche HQE

Le projet mise sur la superposition du système végétal et l’occupation humaine. La forêt et l’habitat s’imbriquent sans se parasiter, ces deux systèmes se nourrissent l’un de l’autre pour développer des usages, des espaces, des cadrages. Notre position implique une analyse fine du terrain, des connexions entre habitat / masse végétale / ciel / sol, afin de minimiser l’impact sur le voisinage, valoriser les patrimoines existants, stimuler la croissance végétale et créer de nouveaux espaces extérieurs pour préserver une qualité de vie au sein du quartier.

L’idée principale est de créer une nouvelle façon d’habiter Bègles : le village urbain. Le but est d’intégrer au maximum ces constructions et la diversité des échelles au sein du site en ménageant les abords, les tiers et en apportant aux logements des perspectives extérieures de qualité. En créant un réseau de venelles, de sentes piétonnes, intra-ilôt, le village urbain cherche à stimuler les relations sociales, les espaces résidentiels partagés. Les venelles, les placettes sont une extension de l’habitat. Puisant son inspiration dans le jeu de lanières jardinées environnantes, vestiges de l’activité bèglaise, le village urbain affirme son identité de cité jardin.

CONCOURS