49 LOGEMENTS COLLECTIFS ET PÔLE SOLIDARITÉ

CONSTRUCTION DE 49 LOGEMENTS LOCATIFS SOCIAUX & pôle DE LA SOLIDARITÉ À BORDEAUX . 33 .

2014
  • MO / GIRONDE HABITAT
  • 3 000 M² logements + 1 752 m² MDSI
  • 8 185 000 € HT
  • certification cerqual

Le projet s’oriente et met en valeur la future place qui sera créée en liaison avec le projet urbain du Grand Parc. Le volume, simple mais légèrement décomposé, exprime les vocations publiques et privées du bâtiment. Le traitement du rez-de-chaussée, en retrait, permet de marquer l’entrée de la MDSI et de lui donner une lecture urbaine. L’entrée marque l’angle Nord de la parcelle et permet d’enrichir l’espace publique tout en affirmant sa présence au niveau de l’avenue Counord. Ce même traitement est utilisé pour l’entrée du CACIS, située à l’extrémité Sud du terrain. Un langage commun aux deux usages permet une lecture sobre, simple et efficace du bâtiment. Les étages, traités en continuité avec le rez-de-chaussée, définissent un programme de logements en relation avec les espaces publics qui l’entourent. La diversité des espaces extérieurs et des percements des façades individualise chaque appartement et accentue l’effet de légèreté recherché. Les logements sont desservis par deux coursives extérieures situées en cœur d’îlot. Chaque appartement est traversant et propose une orientation sur les espaces publics afin de limiter le vis-à-vis avec l’environnement bâti. Les balcons, terrasses et loggias, offrent des espaces extérieurs privilégiés, diversifiés et intimes aux résidents. Le projet est par ailleurs soumis à un cahier des charges environnementales strict, exigeant notamment le respect de l’Agenda 21 régional et le Plan Climat Aquitain. Le projet vise par ailleurs la certification «CERQUAL».

C’est sur ce même projet que nous avons souhaité mettre en place un système innovant de chauffage, écologique et économique pour les futurs usagers. Celui-ci est basé sur l’utilisation d’énergie « fatale », une énergie qui est inévitablement produite et souvent perdue si elle n’est pas récupérée ou valorisée. De façon simple, nous avons proposé une connexion via le réseau fibre optique des appartements à un réseau informatique. Les calculs informatiques produisent de la chaleur, cette chaleur est dissipée dans des radiateurs nouvelle génération installés dans chaque pièce : les Q.rad. Il en résulte un apport calorifique gratuit pour les habitants. Le Q.rad, créé par la start-up française Qarnot Computing, renferme des processeurs de calcul, l’équivalent de 4 ordinateurs. Il remplit aussi d’autres fonctions ; il est adapté aux personnes à mobilité réduite, peut servir de borne wifi, et de sonde de qualité de l’air. Par ailleurs, l’installation de ces radiateurs va permettre une véritable simplification technique du bâtiment : le lot plomberie est quasiment supprimé. Pas d’eau, pas de vannes, pas de fuites, pas de maintenance externe.

CE PROJET EST REALISE GRACE A LA TECHNOLOGIE BIM

lauréat décembre 2014 / étude en cours